OK
Nous utilisons des cookies pour rendre votre visite plus efficace.Nous vous espérons d'accord.

Questions et réponses

Veuillez cliquer sur la catégorie de produits sous la rubrique « Questions et réponses » ; vous y trouverez les questions qui nous ont été le plus souvent posées à propos de cette catégorie.

Ces porteurs permettent tous deux à l'enfant de s'initier à la mobilité dans des conditions optimales. Ils lui permettent d'exercer des mouvements simples, tels que la forte pression nécessaire pour démarrer, ainsi que les premiers mouvements du guidon en s'amusant. La différence entre ces véhicules réside d'une part dans leur zone d'application (le « Pukylino » ne s'utilise qu'à l'intérieur, le « Wutsch » à l'intérieur et à l'extérieur), mais aussi au niveau du degré de développement de l'enfant.

Le Pukylino et le Wutsch représentent la solution idéale pour initier l'enfant à la mobilité. Toutefois, ils sont avant tout conçus pour être utilisés à l'intérieur. En effet, les enfants qui n'ont jamais utilisé de porteur se penchent toujours automatiquement vers le guidon (auquel ils s'accrochent pour se sentir en sécurité) lorsqu'ils commencent à rouler. Ce faisant, ils déplacent intuitivement leur équilibre vers l'avant en direction de l'axe du guidon et peuvent basculer au-dessus de l'axe si la roue avant heurte un obstacle à pleine vitesse. Voilà pourquoi nous déconseillons d'installer un panier sur le guidon de ce type de véhicules, car le poids et la largeur de celui-ci renforcent ce risque. Pour ces porteurs, nous recommandons plutôt la sacoche de guidon PUKY « LT1 », disponible en de nombreuses couleurs tendance, et qui s'attache avec de simples bandes velcro.

Les enfants qui commencent à se servir d'une draisienne ne sont souvent pas encore capables d'utiliser ou de coordonner efficacement un frein à main. Avec leurs petites mains, ils n'ont souvent pas assez de force pour actionner le levier du frein et par ailleurs, ils ne sont pas encore en mesure de coordonner différents mouvements simultanés (regarder autour de soi, garder son équilibre, conduire et freiner).

Lenkeinschlag

Le blocage de guidon d'une draisienne est dangereux dans le sens que si le véhicule se renverse, le guidon est automatiquement dirigé vers le haut et ne peut plus être couché sur le sol si l'enfant tombe. Dans des cas extrêmes, une chute sur le torse, le ventre ou les parties génitales peut provoquer de graves blessures. Pour la sécurité de votre enfant et de tous les autres pilotes en herbe, il est préférable d'éviter ce genre de systèmes.

Lenker einstellen

Le guidon d'une draisienne doit être réglé de manière à ce que l'enfant se tienne le plus droit possible et puisse l'attraper facilement. Ses bras ne doivent pas être totalement tendus, mais légèrement pliés. L'enfant dispose ainsi d'un angle de vue optimal qui lui permet de réagir à temps en cas de danger. Si le guidon est trop bas, l'angle de vue est trop dirigé vers le sol. L'enfant doit d'abord relever la tête pour s'orienter, ce qui lui fait perdre un temps de réaction précieux en cas de danger.

Sattel einstellen

La selle de la draisienne doit être réglée de manière à ce que l'enfant puisse toucher le sol avec ses pieds en toute sécurité lorsqu'il est assis. Ses jambes doivent même être légèrement pliées pendant qu'il roule pour qu'il puisse prendre son élan avec force sur le sol.

Les véhicules PUKY sont conçus de manière à toujours offrir un compromis raisonnable entre une durée d'utilisation maximale et une géométrie optimale adaptée à l'enfant. Ce sont là les conditions de base pour que l'enfant puisse maîtriser son véhicule en toute sécurité. Étant donné que les proportions des extrémités diffèrent souvent d'un individu à l'autre, il est malheureusement impossible d'apporter une réponse générale à cette question. Nous vous conseillons donc de vous baser sur les longueurs de la surface interne de la jambe que nous recommandons.

Pour savoir comment déterminer correctement la longueur de la surface interne de la jambe de votre enfant, rendez-vous ici sous la rubrique « Comment choisir la bonne taille de vélo ». La longueur de la surface interne de la jambe se mesure de la même façon pour la draisienne que pour le vélo.

Oui, mais uniquement le modèle LR 1L (et non les modèles LR M et LR 1). C'est une opération complexe, car il faut aussi remplacer la jante de la roue arrière. En effet, le corps de frein doit y être solidement fixé et la jante originale (sans freins) ne le permet pas.

Freilauf

Lorsqu'il y a un moyeu de roue libre, on trouve un anneau d'arrêt sur le côté droit du moyeu de la roue avant (vu d'en haut dans le sens de la conduite).

Freilauf

Lorsque le mode roue libre automatique est activé, le tricycle peut être poussé en toute sécurité. C'est le seul mode qui permet à l'enfant de poser ses pieds sur les pédales sans les faire tourner. Pour activer le mode roue libre automatique, il faut tirer l'anneau d'arrêt externe situé sur le côté droit du moyen de la roue avant (vu d'en haut dans le sens de la conduite) vers l'extérieur .

Freilauf Hand

Si le mode automatique gêne la phase d'apprentissage du tricycle (par exemple pour les manœuvres de recul), il est préférable d'activer la roue directe fixe. Pour ce faire, il suffit de renfoncer l'anneau d'arrêt externe dans le moyeu de la roue avant.

Freilauf oben

Pour ce faire, les marquages figurant sur l'anneau d'arrêt doivent coïncider avec les marquages du moyeu. Pour trouver plus facilement la position de blocage, tourner la roue tout en enfonçant l'anneau d'arrêt.

Ces deux véhicules diffèrent uniquement au niveau du type de pneumatiques :

le CAT 1S possède des pneus (en mousse) EVA souples dotés de bonnes propriétés de roulement, qui ne nécessitent presque aucun entretien,

tandis que le CAT 1L possède des pneumatiques encore plus souples (pneus avec chambre à air) qui présentent des propriétés de roulement et de conduite encore meilleures, mais qu'il faut entretenir régulièrement. Les pneus de ce type doivent en effet être regonflés à intervalles réguliers pour préserver leurs excellentes performances de roulement.

Puisque la longueur des extrémités diffère chez chaque individu, il n'est pas simple de répondre à cette question. Vous pouvez vous baser sur les recommandations ci-dessous pour choisir la bonne taille du kart de votre enfant ; toutefois, nous vous conseillons dans tous les cas de faire des essais chez votre revendeur spécialisé PUKY le plus proche (voir recherche de revendeurs).

Pour la première orientation générale, la selle doit être réglée à peu près à la hauteur de la hanche de l'enfant. « La hauteur de la selle est optimale lorsque la plante du pied touche la pédale dans sa position la plus basse sans que la jambe soit totalement tendue. Au début, la selle doit être réglée un peu plus bas », recommande Frank Schneider, professionnel du VTT, professeur de technique de conduite et amateur de monocycle.

Le port du casque est également indispensable pour le monocycle. « Bien sûr, on peut facilement s'aider de ses deux jambes pour arrêter une descente indésirable, mais on n'est jamais à l'abri d'une chute », explique Torsten Mendel, du spécialiste de la sécurité Abus. Stéphanie Haid, du fabricant d'équipements Vaude, ajoute que l'idéal pour faire du monocycle est de porter des vêtements « pas trop amples, de préférence étroits mais confortables, de manière à être libre de ses mouvements » et recommande des vêtements fonctionnels tels que des pantalons de cycliste avec rembourrage pour l'assise, également disponibles pour les enfants.

Monter et descendre

Monter, rouler et descendre, voilà les techniques de base du monocycle. Chacune d'entre elles doit être assimilée individuellement.
La montée se fait toujours derrière la roue ; les débutants doivent se faire aider, que ce soit avec les épaules de maman et papa, un lampadaire ou un mur.
Pour commencer, la roue est placée parallèlement au mur et une pédale est mise dans la position la plus basse. L'enfant doit ensuite s'appuyer sur le mur, coincer la selle entre ses jambes et grimper sur le monocycle en mettant son pied sur la pédale inférieure. Comme pour monter des escaliers, il faut prendre un peu d'élan, puis placer l'autre pied sur la pédale supérieure. La roue se redresse, la montée est réussie. Après avoir répété l'exercice plusieurs fois, on peut commencer à se familiariser à la nouvelle sensation d'assise et de conduite en essayant de tenir en équilibre. Pour ce faire, il faut tourner la pédale d'un quart de tour vers l'avant et vers l'arrière. Lors des premiers essais, toujours garder la main sur le mur ou se tenir à la personne qui aide. La règle d'or : s'entraîner en toute sécurité d'abord, s'amuser ensuite ! « Il faut s'entraîner à descendre du monocycle jusqu'à pouvoir le faire en toute décontraction, tant par l'avant que par l'arrière de la roue », conseille Frank Schneider. Son conseil : toujours maintenir le monocycle en gardant une main sur la selle pour éviter de se blesser ou de blesser d'autres personnes s'il chute.

Les premiers mètres vers le succès

Lorsque la montée et la descente sont maîtrisées, il ne reste plus qu'à se lancer dans ses premiers essais de conduite ! D'après Frank Schneider, en monocycle, le poids du corps doit être « avant tout supporté par la selle et pas par les pédales ». Le dos reste droit et forme le prolongement imaginaire de la tige de selle. Pour pouvoir adopter une conduite souple, il faut non seulement pédaler de manière uniforme, mais aussi savoir où regarder : « c'est-à-dire détacher ses yeux du sol et regarder devant soi », poursuit l'expert.
Il recommande de se faire accompagner sur les premiers mètres par deux personnes dont les épaules peuvent servir d'appui latéral pendant la conduite. Ce soutien doit être aussi passif que possible dès le début. Avis donc aux parents : aidez votre enfant avec vos épaules, mais ne le pressez pas !

À propos, les stars du numéro d'équilibriste sur une roue ne tombent pas du ciel non plus... Les premières lignes parcourues sont rarement droites. « Toutefois, en travaillant assidûment, on parvient à corriger sa trajectoire tout en faisant de moins en moins de mouvements avec les bras, pour finir par s'essayer aux premiers virages calculés », conclut Frank Schneider.
Ce qui peut donner lieu à de petites représentations artistiques ou à l'ascension d'un sommet de 3000 mètres sur un monocycle tout-terrain.

Schrittlänge

Lorsque vous achetez un vélo à votre enfant, veillez bien à ce que celui-ci parvienne à toucher le sol avec la plante des pieds (et pas seulement sur la pointe des pieds) lorsque la selle est mise dans la position la plus basse pour garantir un maximum de stabilité. Basez-vous sur les longueurs minimales de la surface interne de la jambe que nous vous recommandons et qui figurent à côté des illustrations des produits.
 
Détermination de la longueur de la surface interne de la jambe
 
Placez votre enfant (de préférable sans chaussures) en position droite, dos au mur, et faites-lui tenir fermement un livre (ou un objet similaire) avec ses deux jambes au niveau de l'entrejambe. Vous pouvez à présent mesurer la longueur correcte de la surface interne de la jambe, c'est-à-dire la distance entre le bord supérieur du livre et le sol, à l'aide d'un ruban de mesure ou d'un mètre pliant.

Rouler à vélo, c'est d'abord apprendre à garder son équilibre, ce qui n'est possible que sans roues stabilisatrices. Ces roues entravent l'apprentissage, car l'enfant s'habitue à une conduite qui n'existe pas en réalité et qui doit être désapprise au prix de gros efforts lorsque les petites roues sont enlevées.

Étant donné que les enfants de moins de 8 ans ne peuvent pas rouler dans la rue (en Allemagne), mais qu'ils circulent tout de même dans des zones proches de la circulation (par ex. sur le trottoir), ils doivent bien entendu toujours être visibles pour les autres usagers de la route (particulièrement quand il fait noir). Voilà pourquoi tous les vélos de jeu PUKY disposent de réflecteurs ultra grands à l'avant et à l'arrière qui attirent aussitôt l'attention lorsque la nuit tombe. Il n'est pas forcément pertinent d'installer sur ces vélos un système d'éclairage complet au sens du code de la route allemand (StVZO), étant donné que les enfants ne peuvent de toute façon circuler en rue qu'à partir de 8 ans et qu'un tel système alourdirait inutilement le véhicule.

En Allemagne, les enfants de moins de huit ans sont obligés de rouler sur le trottoir, tandis que ceux de 8 à 10 ans y sont autorisés. À partir de 10 ans, ils doivent rouler sur la route ou la piste cyclable. Cette règle a pour objectif de protéger les enfants qui roulent à vélo des usagers de la route plus rapides.

Les antivols de cadre ABUS ayant les n° de réf. 44, 52, 485, 495, 4850, 496 et 4960 peuvent être montés sur nos modèles actuellement dotés de l'équipement complet prévu par le StVZO (Crusader et Skyride).

Vous devez régulièrement contrôler que le casque ne présente aucun défaut visible. Les petites griffes n'altèrent pas son efficacité en termes de protection.

Toutefois, un casque doit en principe être immédiatement remplacé après une chute ou un choc brutal, ceux-ci pouvant considérablement compromettre l'effet protecteur de la coque externe, même si aucun dommage n'est visible.

Le casque doit par ailleurs être remplacé au plus tard tous les 5 ans, car il se peut qu'il ne présente plus alors ses qualités protectrices d'origine en raison de l'usure du matériel (due aux influences extérieures et aux rayons UV).

Techniquement, c'est possible, mais la canne de vélo (n° de réf : 9989) a été exclusivement conçue pour les vélos. Au cours de la phase d'apprentissage, elle doit être échangée contre le siège de vélo fabriqué en série. Étant donné toutefois que le siège de la draisienne doit satisfaire à des exigences ergonomiques tout à fait différentes qu'un siège de vélo, nous déconseillons cette installation.

Étant donné que lorsqu'il est monté sur une draisienne, le fanion de sécurité du vélo restreint la liberté de mouvement du jeune cycliste lors de la montée et de la descente (en fonction de l'angle) et qu'il peut en plus le distraire par sa propre dynamique (balancement), nous déconseillons cette installation.

Si vous souhaitez faire valoir votre garantie, vous devez vous adresser au vendeur du produit, par exemple votre revendeur spécialisé PUKY. Vous devez lui présenter la preuve d'achat et le numéro de modèle apposé sur le véhicule. Le vendeur a le droit de choisir lui-même la façon dont il traite un droit de garantie. En cas de réclamation, nous vous demandons par conséquent de bien vouloir discuter directement de la suite de la procédure avec le vendeur. Le traitement direct par la société PUKY est techniquement impossible.

Étant donné que les véhicules sous licence des séries « Princesse Lillifee » et « Capt'n Sharky » sont des vélos 100 % PUKY, vous pouvez bien entendu commander également des pièces de rechange pour ceux-ci. Vous comprendrez toutefois que pour des raisons de licence, les fanions et décorations de ces séries peuvent exclusivement être commandés par le biais du commerce spécialisé et uniquement sur présentation de la preuve d'achat et du numéro de modèle du véhicule (voir le manuel d'utilisation pour savoir où il est situé).

Ici vous trouverez des informations sur le poids maximal des véhicules PUKY.


Debug lschen